Tag : concert

Nombre d'articles : 2

Par une belle journée du mois d'octobre, j'aperçois sur mon mur Facebook l'annonce d'un concert aussi enthousiasmant qu'inattendu dans notre coin de terre lyonnaise. Slechtvalk sort de sa cachette pour une petite tournée européenne de promo appelée Dark December Days 2016 à l'occasion de la sortie de son nouvel album avec comme compagnons de galère les suisses de Morgaten.

Évidemment que pour la sortie de Where Wandering Shadows and Mists Collide on s'attendait à quelques concerts mais habituellement ça se résume au pays d'origine du groupe plus quelques pays où la fanbase est relativement importante comme les pays scandinaves ou germaniques. Slechtvalk en France, à Lyon en plus, c'est absolument immanquable ! Un grand merci à Razorbacks Production et à Desert Rose Agency pour avoir rendu ça possible.

Pour donner un peu de contexte à ceux qui ne connaissent pas ces groupes, Slechtvalk nous vient des pays bas et se trouve clairement dans le peloton de tête du petit monde du black metal chrétien. Pour Morgaten, c'est la suisse romande qui nous offre du folk metal, encore plus rare sur la scène white. Rien que pour ça je leur tire mon chapeau aux artistes.

Donc lundi 19 décembre, sortie du boulot sans s'attarder pour rejoindre l'Hôtel de la Musique à Villeurbanne. Ne connaissant pas la salle, j'imaginais quelque chose d'assez intimiste et pas tout à fait adapté à une scène rock. J'arrive pour découvrir une toute petite scène et une fosse à peine plus grande. Pour le côté intimiste on y est, par contre contrairement à mon idée, l'endroit est carrément rock'n roll. On a tout ce qu'il faut pour passer une bonne soirée, surtout que j'ai retrouvé les copains en cours de route, donc tout va bien, on est chaud ! Il faut dire qu'on attendait ce concert depuis plus d'un mois. Avant que les concerts ne commencent, je profite du calme et je fonce au merch pour récupérer le dernier opus de Slechvalk et un t-shirt en édition limitée de la tournée, #ModeGroupie.

Les précédentes dates de la tournée se sont faites également avec les excellents Nightland et leur death metal symphonique que nous n'aurons malheureusement pas l'occasion de voir ce soir-là. Pour ouvrir le bal, nous aurons un groupe d'Annecy : The Abyss Order. Le chanteur et le bassiste lancent des regards vengeurs au public et c'est parti. Leur black metal est assez planant et le frontman interprète les paroles avec des gestes lents et déconstruits pour illustrer une sorte de démence. Les morceaux s’enchaînent et les musiciens ont bien du mal à bouger sur cette petite scène où il faut faire gaffe à ne pas démonter son voisin à coup de manche de gratte. On retrouve bien les codes du black dans leur musique mais le public ne semble pas montrer un enthousiasme débordant. Il faut dire que lancer un concert quand le public compte environ 25 personnes, ça n'est pas chose aisée.

Pendant que le changement de scène s’opère, on en profite pour aller discuter avec les gars de Slechtvalk et faire connaissance. Principale observation, ils ont l'air exténués, vraiment ! En discutant, on apprend qu'ils ont déjà fait beaucoup de kilomètres, qu'ils dorment parfois dans la voiture à défaut d'avoir un vrai lieu pour dormir et qu'ils rentrent le soir même aux Pays-Bas, juste après le concert... En sachant que ce sont pour la plupart des pères de famille avec une activité professionnelle comme monsieur tout le monde, je compatis et les encourage avant de rejoindre la scène pour la deuxième partie qui débute.

Après The Abyss Order, c'est au tour de Morgaten de s’installer et là on change carrément de style, de son, de visuel, bref, on change tout. On sort la flûte et le biniou, les chemises noires sont remplacées par des déguisements du Moyen-Âge et les regards inquiétants laissent place à de grands et larges sourires. Autre ambiance, autre style. Comme c'est beaucoup plus joyeux, l’ambiance prend tout de suite et le public participe dès le premier morceau. Il faut dire que les petits gars ont bien travaillé leur scène avec une histoire qui est lancée au début et qui se poursuivit en fils rouge entre chaque morceau en reprenant les thèmes de leur album "Risen to Fight". Nous voilà donc guerriers, sur le point d’engager une bataille qui semble inévitable. Il faut donc nous préparer ! Les morceaux s’enchaînent et l'ambiance est bien là. C'est carré et leur folk sonne un peu martial ce qui ajoute une touche d'originalité. La bataille est proche et nous voilà prêt à combattre pour notre Roi, la faiblesse et la fuite ne sont plus permises, il faut être fort même au coeur du champ de bataille. Bref le set est réussi et quand leur tube Path in the Darkness se lance, même ceux qui ne connaissent pas le groupe participent au headbang et petite danse de rigueur.

View the embedded image gallery online at:
http://beehave.fr/live-report/tag/concert#sigFreeIdae731361d8


Un nouveau changement de scène et lorsque le bassiste de Morgaten passe prêt de nous, on en profite pour le féliciter pour leur prestation et discuter un peu avec lui. Super échange, il a autant la banane en vrai que sur scène et semble bien plus en forme que les gars de Slechtvalk qui sont en train de s'habiller et se maquiller. On échange au sujet de la foi des membres du groupe, de leur manière de voir les choses, de leur présence dans le milieu metal. C'est top de voir des groupes comme ça, un super moment.

Quand Slechvalk commence, on est encore en train de discuter et le son craque au bout de quelques secondes. Vite, il ne faut rien manquer à cette dernière partie qui commence pourtant mal. Quelques réglages sono et c'est parti pour envoyer la purée à base de leur nouveau son black death beaucoup plus moderne et un peu moins epic qu'avant. Les tenues de scène sont dignes de Slechtvalk, des armures de cuire avec de gros clous et du corps paint comme à leurs habitudes, sauf que là on a un peu l'impression que ce sont les armures qui portent les bonhommes et pas l'inverse. Le bassiste a littéralement les yeux qui se ferment et la fatigue est clairement visible même derrière la peinture sur les visages. C'est pas grave, ces mecs sont des Vikings et la foule de 25 personnes (!) les encourage bien. C'est parti pour We Are, le poutrage ultime de leur nouvel album qui démarre un peu sur les chapeaux de roue et le son n'est pas encore au top mais c'est tellement tubesque que la mayonnaise prend quand même. Le groupe reprend quelques briquettes de batteries et déroule les morceaux de Where Wandering Shadows and Mists Collide. Leur musique est quand même super-efficace, les musiciens sont carrés et le batteur est une vraie machine. Il y a un quelque chose de calculé et millimétré dans ce grondement apocalyptique et dans la composition des morceaux, une vraie maîtrise du style. Malgré la fatigue, le concert est vraiment agréable et Shamgar, le chanteur, plutôt introverti quand je discutais avec lui, anime bien le show. Ils terminent avec un rappel pour aller jusqu'au bout et donner une dernière claque au public qui en redemande.

View the embedded image gallery online at:
http://beehave.fr/live-report/tag/concert#sigFreeId3b1439c23f


On termine avec une petite séance photo et et de larges remerciements d'un côté comme de l'autre. Une super soirée qui a largement tenu ses promesses. Un énorme merci aux groupes pour être venu jusqu'à Lyon, on vous accueille à nouveau quand vous voulez et on prépare les Red Bull.

Crédit photos : Metal Mission France - Romeu Kleber

On n'y croyait plus, mais dans le cadre de son Rebirth Tour, Underoath viendra à Paris le 28 avril prochain, une date à ne louper sous aucun prétexte pour tous les amateurs de métalcore / post-hardcore. Une soirée organisée par ALTERNATIVE LIVE.

Qui sommes nous ?

Créé en 2007, Beehave est un webzine de rock / métal dont le but est de promouvoir des artistes chrétiens.

Le site est géré par une dizaine de bénévoles venant de tous horizons, partageant la même passion pour la musique.

Nous essayons, en fonction de notre temps disponible, de chroniquer les albums qui nous sont envoyés, de nous déplacer à des concerts pour réaliser des live-reports et des photos de concert, et de publier régulièrement des news et vidéos, permettant de découvrir de nouveaux artistes.

Foire aux articles

Derniers commentaires

Newsletter

Inscrivez-vous à la newsletter pour être tenu au courant des jeux concours et des infos marquantes :